close

M.I.L.K.

TUBES EXOTIQUES & PUREMENT COOL

M.I.L.K.

LABEL Capitol Music
AGENT Benoit HARAN
PRESS REVIEWS

Emil Wilk, est l’hirsute et adorable songwriter-producteur derrière les merveilleux tubes de M.I.L.K., Des morceaux sensibles, exotiques et modernes, excitants et purement cool, voilà ce qui caractérise la musique d’Emil. Après une enfance loin de la ville, sur une petite île volcanique paumée au milieu de la Baltique, le jeune Danois quitte la campagne pour Copenhague. Il aime l’évasion. Les premières chansons traînantes et tubesques de M.I.L.K , réunies dans le premier EP Memory of a Memory of a Postcard (2017), captent cœurs et attentions au-delà de son cercle d’amis: Copenhague devient vite trop étriqué pour son esprit large, et sera bien trop étroite pour la classe internationale de son second EP, Maybe I Love Kokomo.

Prochaine étape ? Paris. Fasciné par la France, par Rimbaud comme par Bardot, par la Riviera comme par le Limousin, Emil Wilk fait de Paris le point de départ d’une nouvelle étape dans son périple – qui, en sonorités, idées et fantasmes, passe également par la Jamaïque, une plage de Malibu, un loft de Brooklyn, votre radio préférée voire le dancefloor suant d’un club berlinois.

D’une modernité si folle qu’on le croit venu du futur, Maybe I Love Kokomo et ses tubes superglues et ultra-lumineux, les imparables Slow Emotions et Rebound ou la très moelleuse So Fine sont des merveilles de contrastes et joies, de morceaux estivaux montés sur pneumatiques, caressants et remuants à la fois, caribéens et sensuels en diable, comme écrits par un super-groupe jouissif dans lequel joueraient Pharell Williams, Diplo, Frank Ocean ou Jungle. Ou Benjamin Biolay, avec qui le Danois a co-écrit et co-réalisé une sidérante merveille: Make My Way To Paris, invite ainsi le Français pour un featuring en français inédit et renversant, rappé et élégant, au texte puissant.

Go top