close

Feynman

Jeudi 1er décembre – 23h00
Hall 4 – Green Room

Encensé et playlisté par quelques grands noms au nez creux (Carl Cox ou Pete Tong) Yoann Feynman, a frappé un grand coup avant l’été en publiant Air, son premier LP. Léchée et travaillée, son électro sensuelle allie funk et nappes sophistiquées aux basses brûlantes.

Møme

Vendredi 2 décembre – 04h30
Hall 9

Producteur, musicien (pianiste/ guitariste) et grand voyageur, il est influencé par le Jazz, la scène musicale australienne de Flume, Chet Faker ou encore John Butler. Après le tube Aloha, Møme revient en France après un long voyage pour produire son premier album Panorama. Sortie le 25 novembre chez Mercury. Il sera à la Cigale le 7 janvier et à EUROSONIC le 13 janvier.

DJ Yende

Samedi 3 décembre – 00h00
Hall 4 – Greenroom

Façonné par le rock, émoustillé par la rumba congolaise et captivé par le rap américain , son parcours ressemble à un conte initiatique. En 2000 il se lanca dans un mini tour du monde entre l’Afrique et les Etats-Unis. D’abord comme danseur, puis assistant réalisateur, et enfin comme producteur de bandes originales, du kuduro à la trap, DJ Yende fait feu (de joie) de tout bois.

NVDES

Dimanche 4 décembre – 23h00
Ubu

Producteur basé à Los Angeles, Josh Ocean (membre du projet Ghost Beach), se lance en solo avec le projet NVDES. Son premier EP « Life With Lobster » sorti le 18 novembre est un blend d’influences pop californienne ensoleillée et d’énergie punk. Une expression brute qui prend toute sa dimension en live.

Dagga Domes

Dimanche 4 décembre – 00h15
Ubu

« J’ai commencé à chanter, marmonnant, trébuchant sur une mélodie et une séquence qui n’existait pas encore. J’ai écrit la première ligne puis une autre. J’ai réveillé mon pote et lui ai chanté les premières lignes. Nous avons commencé à enregistrer et à l’aube nous avons convenu de créer notre groupe, il se nommerait DAGGA DOMES. »

 

BARS EN TRANS

Allo Floride Party

Vendredi 2 décembre 
La Contrescarpe

CRAYON – 21h00

Membre essentiel du label Roche Musique, Crayon revient sur le devant de la scène avec son dernier EP, Flee qui mélange des mélodies aériennes et lancinantes musclées par des percus bien agencées. Il présentera un avant goût de son live en guise d’amuse bouche avant Winter Camp Festival.

DAZE – 22h10

Collectionneur de synthé, sampleurs, boîtes à rythmes et autres instruments du genre, Daze utilise le vieux pour créer du nouveau et apporte un vent de fraicheur sur la scène Nu-Funk du moment. Son 1er album Varations sorti il y’a à peine 4 mois est un mélange de French touch et de la disco des années 70.

MADAME – 23h00

Jeune prodige signé sur Boys Noize Records, Madame est âgé de 23 ans et produit une techno sombre et puissante calibrée pour les clubs et les festivals. Ses derniers EPs lui ont valu d’être playlisté par des grands noms tels que Boys Noize, Justice, Diplo, Perc, Dave Clarke, Truss, Gesaffelstein

Makala

Jeudi 1er décembre – 21h00 
La Notte

La scène rap hélvète est en pleine ébullition et c’est une véritable tempête qui se prépare. Makala en est l’un des plus sérieux ambassadeurs. Déjà vu en première partie d’Alpha Wann, il n’a pourtant rien à envier à ses aînés quand il s’agit de mettre le feu.

Dtweezer

Vendredi 2 décembre – 22h15
La Notte

Dtweezer est un nom qui circule beaucoup dans le cercle fermé des producteurs hip hop les plus prisés. Connu pour avoir entre autre produit pour Nekfeu, Deen Burbigo, A2H ou encore Set & Match, il se concentre aussi sur son projet solo entre Trap et Future beats. Il sera à la Notte pour un set chaud plein d’exclusivités.

Holy Oyster

Samedi 3 décembre – 21h 
1988

Holy Oysters est un groupe influencé par la pop et le rock psychédélique des années 60’ 70’ avec des touches de hip hop, et de r’n’b. Leur son se traduit par des sonorités chaudes, organiques, à la rythmique groovy aux tendances hip-hop/motown…

Glints

Samedi 3 décembre – 21h 
Bar’Hic

Portée par le groove moite et les flaques de synthés, la musique de Glints louvoie de manière régulière, métronomique, entre les classiques UK du r’n’b et un sens du story-telling hyper cinématographique très personnel.

Nouvel EP chez PIAS le 13 janvier 2017

Go top